Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

J’habitais Une Petite Maison Sans Grâce, J’aimais Le Boudin 2017 à Carvin - Pas-de-Calais / Foxoo
FrancePas-de-Calais  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 03/12/17 | Vues : 48


J’habitais Une Petite Maison Sans Grâce, J’aimais Le Boudin 2017 à Carvin / Pas-de-Calais

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Le vendredi 15 décembre 2017 à Carvin.

_AVEC Philippe Jeusette, Eric Ronsse, Claire Bodson | COMPOSITION MUSICALE Eric Ronsse | SCENOGRAPHIE Sarah de Battice avec l’aide de Philippine Boyard | CONSTRUCTION Laurent Notte, Philippine Boyard, Margaud Carpentiers | COSTUMES Elise de Battice | REALISATION DES IMAGES Bob Jeusette, Tawfik Matine | CREATION ET REGIE LUMIÈRE Eric Vanden Dunghen | ASSISTANAT Tawfik Matine | ADAPTATION ET REALISATION Philippe Jeusette, Virginie Thirion_

_Un spectacle du Collectif Travaux Publics. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service du Théâtre et du Théâtre Varia. Spoutnik, Ed. Aden, 2008, Collection « Rivière de Cassis »._

_J’habitais une petite maison sans grâce, j’aimais le boudin a été crée le 28 novembre 2013 au Théâtre Varia._

_---------_

Dans Spoutnik, Jean-Marie Piemme a fait le récit biographique de sa jeunesse. Virginie Thirion et Philippe Jeusette en ont tiré une adaptation souriante, un tantinet nostalgique mais optimiste et drôle. Les comédiens Claire Bodson et Philippe Jeusette ainsi que le musicien Eric Ronsse, donnent vie à cet univers gravé dans la seconde partie du siècle dernier. Nous sommes à Liège, Belgique. Pays d’usines et de campagne, de petite maisons ouvrières, et de fermes ou l’on élèves des cochons, ce qui d’une certaine façon, vient justifier l’énigmatique titre. Saint-Nicolas est aussi de la partie, même si à six ans il faut bien découvrir que ce père Noël d’outre Quiévrain, n’existe pas lui non plus. Et c’est tout un univers que l’on est appelé à partager, à commencer par les rondelles de boudin blanc offertes au tout début.

L’homme sur scène convoque-t-il les fantômes de son passé, ou bien est-il simplement hanté par eux ? En tout cas, il remonte le cours de son histoire, de sa naissance à la perte de ses parents, de son enfance à son premier salaire. La maison sans grâce, le boudin, la mère à ses fourneaux, la cuisine, le père rentrant de l’usine, les oncles, les tantes, les Saint-Nicolas, l’école … Tout ce qu’il raconte est-il vrai ou faux ? Qu’importe. A travers ses propos, les odeurs, les images et les bruits, c’est l’évocation d’une jeunesse au « pays de l’usine » qui s’esquisse et c’est l’histoire d’un homme d’aujourd’hui qui se dessine. Les émotions et les souvenirs surgissent comme les signes toujours vivants d’un héritage aussi bien inné qu’acquis.

Eric Ronsse passe de la guitare à la contrebasse et donne vie à l’image du père. Claire Bodson incarne le visage de la mère et Philippe Jeusette est cet homme qui raconte, cet enfant qui grandit, et tous les autres personnages. La manipulation à vue du décor, les accessoires apportés au moment voulu par les interprètes, la musique, les images, ajoutent juste ce qu’il faut de réalité pour ouvrir notre imaginaire et nous transporter dans le temps.
Enregistrement : 0321745242, https://www.facebook.com/carvinculture.centreEffel

Majestic Théâtre (Ancienne Salle des Fêtes)

Rue du 8 Mai 1945 - 62220 Carvin
Débute à 20H30




En savoir plus